Retour aux témoignages

Placer les technologies les plus récentes au service des communes

En partenariat avec POST, le SIGI déploie désormais ses solutions et outils mis à disposition des communes au départ d’une infrastructure centralisée sur base de technologies OpenStack. Cet environnement de plus en plus standard dans la communauté informatique lui permet d’adapter plus facilement ses solutions, pour servir les administrations plus efficacement et mieux appréhender l’avenir.

Les communes luxembourgeoises offrent de nombreux services aux citoyens. Au quotidien, elles mènent à bien quantité de missions dans des domaines très divers, qu’il s’agisse de développement d’infrastructures, d’aménagement territorial, de services à la personne, de tourisme ou encore de développement durable. Toutes ces démarches impliquent une organisation et une gestion solides, s’appuyant notamment sur des outils informatiques adaptés.

L’informatique, un moyen pour soutenir les communes

Dans ce contexte, le syndicat intercommunal de gestion informatique soutient les élus et les agents dépendant des communes dans la réalisation de leurs missions en mettant à leur disposition des moyens informatiques adéquats.

« Notre syndicat sert 101 communes sur les 102 que compte le pays, nous explique Carlo Gambucci, Directeur du SIGI. Avec nos 140 employés, nous mettons tout en oeuvre pour rendre les services communaux et les métiers qui y sont associés toujours plus efficients. L’informatique est un moyen essentiel pour améliorer le service au citoyen et l’administration communale. Elle facilite le suivi de la population, la comptabilité ou encore la gestion de l’eau. Nous mettons également en place des projets pour contribuer au développement des communes vers une smart city. La volonté est de mieux adresser tout ce qui relève de la gestion communale à travers nos solutions.»

Transformer l’infrastructure avec POST

Au-delà des 101 administrations communales, les solutions du SIGI servent les maisons relais et crèches des communes, les offices sociaux et de nombreuses autres installations communales. Quelque 800 organismes employant plus de 3.000 agents utilisent les outils mis à disposition par le syndicat. Au quotidien, cela représente plus de 30.000 connexions cumulées aux différents services proposés et environ 125.000.000 transactions de données. Le SIGI assure encore le suivi de deux millions de factures par an.

« Pour mener tout cela à bien, continuer à soutenir toutes ces installations, permettre à tous ces agents de faire leur métier plus efficacement, nous avions besoin d’un partenaire fort, qui puisse nous aider à mettre en place et gérer une infrastructure solide, poursuit Carlo Gambucci. Alors que nous cherchions à renouveler notre environnement afin de pouvoir mieux envisager l’avenir, nous avons trouvé en POST un acteur aligné sur nos ambitions et objectifs dans la mise en oeuvre d’une infrastructure cloud native s’appuyant sur des produits open source comme Kubernetes.»

Technologie de pointe et maîtrise technique

Le SIGI souhaite pouvoir appuyer le déploiement futur de ses services sur les technologies les plus récentes afin de permettre aux solutions métiers d’être distribuées en mode Software as a Service (SaaS) et d’évoluer de manière beaucoup plus dynamique.

« La technologie Openstack est déployée par les plus grands acteurs de l’informatique et du logiciel. Ils la mettent en oeuvre à travers des plateformes mondialisées. Pour nous, qui ne disposons pas des mêmes moyens, l’enjeu était de parvenir à maîtriser la technologie pour envisager le déploiement des modules de notre progiciel à partir d’une telle infrastructure », précise Carlo Gambucci.

Dans cette optique, un travail de fond a été réalisé pour faire évoluer les solutions et profiter des possibilités que ses technologies peuvent nous offrir. Il a d’abord été nécessaire de comprendre comment s’articulaient les différentes couches logicielles des solutions proposées, les dépendances existantes entre leurs modules afin de mieux envisager leur redéploiement. L’autre enjeu était d’acquérir la maîtrise technique du nouvel environnement pour garantir un fonctionnement fiable de l’ensemble.

« Nous servons des milliers de clients simultanément. Une panne pourrait entraîner une paralysie du pays et nous devons tout faire pour garantir la continuité des services, commente le directeur du SIGI. Face à ce défi de transformation, avec POST, nous nous sommes dit que nous disposions de suffisamment de ressources pour maîtriser un tel environnement, le déployer et le maintenir dans le temps. »

44 modules utilisés

Autour de ce projet de transformation de l’infrastructure, POST et le SIGI ont travaillé main dans la main, s’appropriant ensemble le savoir-faire lié à cette nouvelle technologie. Les équipes ont commencé à travailler sur des modules pilotes et à les déployer.

« Parallèlement à la mise en oeuvre de cette nouvelle infrastructure, le SIGI est en train de lancer un vaste programme de transformation de son progiciel mis à la disposition des communes et qui compte aujourd’hui 44 modules utilisés par les différents services et métiers, assure Carlo Gambucci. La version actuelle de notre progiciel a été mise en production en 2006. Bien sûr, l’outil a évolué depuis lors, mais pas de manière significative. La volonté est désormais de pouvoir le faire évoluer pour mieux servir nos agents et l’aligner sur les standards technologiques actuels. »

Ce projet, qui a débuté il y a 18 mois, va s’étendre sur plusieurs années. Le SIGI a souhaité envisager cette refonte en opérant un changement de paradigme, en s’appuyant sur les produits open source.

« Notre volonté est d’être au plus près de nos clients et de leurs besoins, afin d’améliorer l’expérience utilisateur, assure le directeur. Un des défis est d’évoluer de manière plus flexible dans le temps, en tenant compte des changements réglementaires par exemple, des besoins exprimés, de la volonté politique des élus ou encore de risques émergents. Pour cela, nous nous inscrivons dans une approche de développement et de déploiement très différente de ce que l’on a pu faire par le passé. »

Se concentrer sur son coeur de métier

Au niveau du partenariat établi, POST prend en charge la gestion de l’infrastructure et des réseaux, veille à une juste adéquation entre ressources informatiques disponibles et besoins. Le SIGI, pour sa part, peut mieux concentrer ses efforts sur la configuration des modules, l’amélioration du service apporté aux communes.

« Afin de garantir le meilleur service, de faciliter le déploiement et une distribution en mode SaaS des différents modules, de mieux les faire évoluer dans le temps, nous devons travailler main dans la main, ajoute Carlo Gambucci. Dans la mise en oeuvre de cette nouvelle approche, il a fallu procéder par étapes : construire de nouveaux modules, les mettre en production, contrôler leur fonctionnement, adapter les modules, voir comment monter en charge… Cette transformation a exigé un engagement fort des deux parties pour arriver à ajuster les paramètres. »

Une administration à la pointe

Grâce à cette nouvelle infrastructure, le SIGI gagne en flexibilité, pour mieux servir ses utilisateurs, profite d’une meilleure maîtrise des coûts et se positionne à la pointe de la technologie.

« C’est essentiel, dans un monde qui évolue rapidement, de pouvoir apporter des solutions compétitives aux communes et faciliter leur transformation. Comme d’autres acteurs de la société, elles doivent pouvoir accéder aux technologies les plus récentes. C’est aussi important de pouvoir mettre en oeuvre de nouvelles méthodologies. Aujourd’hui, nous migrons vers une approche totalement agile, complète Carlo Gambucci. Au niveau des équipes, cette transformation en centre de compétence a suscité un regain d’intérêt. En travaillant pour le SIGI, au-delà d’un environnement de travail stable et local, nos collaborateurs ont aussi la possibilité de mieux s’exprimer, de s’épanouir, en travaillant davantage en autonomie sur de nouvelles technologies, au service des utilisateurs. »

Deux partenaires alignés sur les mêmes objectifs

POST, en tant que partenaire historique du SIGI, soutient cette transformation, en étant le garant des infrastructures, de leur sécurité.

« Je pense que POST a perçu le caractère innovant d’une structure comme la nôtre il y a déjà longtemps et a toujours été intéressé et impliqué dans nos projets, confie le directeur du SIGI. C’est un partenaire qui a toujours pris le temps de comprendre où nous souhaitions aller, qui partage notre vision et qui ne ménage pas ses efforts pour nous soutenir durablement dans la réalisation de nos missions. »

C’est parce que les deux acteurs, en bonne collaboration, parviennent à s’aligner sur des objectifs communs à long terme que tels projets peuvent être mis en oeuvre avec succès au Luxembourg.

Nos experts répondent à vos questions

Des questions sur un article ? Besoin de conseils pour trouver la solution qui répondra à vos problématiques ICT ?

Autres témoignages clients

Luxcontrol entre dans une nouvelle ère numérique avec POST

Affichant de nouvelles ambitions, l’organisme luxembourgeois a renouvelé l’ensemble de son infrastructure informatique avec le soutien du groupe POST sur les aspects de connectivité et d’hébergement notamment.

Le numérique permet à Carbon de gagner en flexibilité

Afin de satisfaire ces besoins et pouvoir s’appuyer sur les derniers outils numériques, Carbon a fait appel à POST et a opté pour sa solution ConnectedOffice.

Foyer accélère la digitalisation de son réseau d'agents

La compagnie d’assurances luxembourgeoise Foyer mène un projet de renouvèlement de l’ensemble du parc informatique de son réseau d’agents et va même un pas plus loin dans la mobilité digitale de ses intermédiaires liés et leur intégration dans sa téléphonie.